Le rodage

Le rodage.




         

Nous parlerons ici du rodage en ce qui concerne les moteurs 2 temps,plus précisément les cyclos. Entendez par là : moto 50cc,mobylette,scooter ……..


Tout d’abord, première question : qu’est ce que le rodage ?

-Le rodage,c’est l’usure de pièces neuves entre-elles .

(à retenir tout au long du tuto)

En effet,quand vous achetez des pièces moteur neuves, il est obligatoire de les roder sauf si vous êtes suicidaires et que vous voulez balancer l’argent par les fenêtres ……

les pièces à roder lors d'un rodage du moteur :

- Le cylindre
- Le piston
- Les segments
- Les roulements (qui se rodent en même temps que le reste)




  => Aucune autre pièce ne nécessite un rodage .


Lorsque le piston ou le cylindre est neuf,sa surface est « rugueuse »,pas à l’œil nu bien sûr mais c’est l’usinage qui fait ça.


=>

Figure 1 > piston/segments neufs

Figure 2 > piston/segments rodés

Le cylindre présente les mêmes imperfections microscopiques mais néanmoins réelles présentées sur le schéma.

Donc vous imaginez bien que lancer la moteur à fond dès les pièces neuves montées serait complètement crétin,vous assurant un serrage certain.

Il va donc falloir que les pièces « s’habituent » les unes aux autres gentiment.

                             le lettrage du piston :


Il existe 3 lettres pour différencier les pistons. Ces lettres, vous l'aurez compris correspondent à l'usure du cylindre plus ou moins prononcée.
Ces lettre se trouvent sur la tête du piston lorsqu'il est neuf.

Ce sera beaucoup moins vrai lorsque vous aurez parcouru 3-4000 bornes .....

A savoir :

A : à installer sur un cylindre neuf en cas de perte du piston prévu ou de traces de chauffe détectés à temps.

B : lorsque votre cylindre commence à avoir des kilomètres et que, par sécurité vous préférez changer de piston.

C : le dernier piston de votre cylindre, une fois que votre piston "C" aura rendu l'âme, il sera temps de changer de cylindre.

Donc pour résumer, le piston "C" aura un diamètre légèrement plus important que le piston"A". Cette différence de diamètre est de l'ordre du centième de mm mais pour les "kits" ou moteur préparés et poussés qui tournent à des rpm extrêmement élevés, changez le piston et les segments quand vous déglacez le cylindre, c'est à dire aux alentours des 10-15 000 bornes.
Sur les moteurs d'origine non préparés, les segments se changent quand la mob à une trop faible compression et que les perfs diminuent sensiblement.


Un vieux dicton qui est Horriblement vrai dans la mob, "QUAND CA MARCHE, ON TOUCHE PAS" donc si votre brêle roule nickel sans souci, n'allez pas changer les segments, le piston ou quoi que ce soit  Tire la langue



             


Mot barbare quand on connaît sa signification, il est rarement rattrapable . Tout possesseur de 50cm3 curieux et intéressé à déjà serré un moteur,vous n’êtes pas le premier et ne serez pas le dernier.
C’est toujours râlant de mettre un « kit » à la poubelle.Ne pas se décourager pour autant,si vous avez serré,c’est que vous avez foiré quelque part.Le but de ce tuto est que vous ne foiriez pas.

Un piston serré :


-1- Le serrage est reconnaissable aux rayures plus ou moins profondes que ça soit sur le piston ou dans le cylindre .

-2- Des éventuelles traces de chauffes plus ou moins importantes.

-3- Plus aucune compression (segment collé dans sa gorge)
donc un moteur qui ne veut plus démarrer .

-4- Dans le pire des cas,le moteur est complètement bloqué (d'où le mot serrage).

-5- Et j'en oublie .......



La véritable raison d’un serrage est l’écrasement ou l’absence du film d’huile entre le piston et la cylindre,
ce qui provoque un frottement métal sur métal (segments sur cylindre).
Le rôle de l’huile étant de former une micro couche entre le piston et le cylindre , si cette micro couche vient à disparaître , le point de friction crée fait monter la température jusqu’à atteindre le point de fusion de l’aluminium + ou – 660° , ce qui bloque instantanément le moteur et qui lancé à pleine vitesse est extrêmement dangereux.
 La température de fusion de la fonte se situe aux alentours de 1100/1400° selon sa contenance en carbone et en silicium d’où la réputation des kits fonte "insérables" qui serrent juste moins facilement pour la raison évoquée au dessus.

=>


les causes sont multiples :

-Huile de mauvaise qualité

-Mélange mal fait

-Circlips mal montés

-Temps de chauffe et de rodage non respecté

-Cylindre/piston/segments qui ne sont pas du même diamètre ….. (d’où l’intérêt de monter ces 3 pièces de même marque et même modèle)

-Bielle du vilebrequin voilée

-Corps étrangers rentrés dans le moteur par un carburateur démuni de filtre à air

-Bougie trop chaude et/ou mélange trop pauvre qui a provoqué la détonation du mélange.

- Etc.....


         

Les avis sur le temps de rodage diffèrent,c’est pourquoi ici, les durées et kilomètres seront basés sur 1 seul critère : La sécurité

Certains diront que 50 km suffisent amplement d’autres que ……. .
Ici, nous parlons de moteurs 2 temps vendu dans le commerce tels que : Airsal , Doppler , Malossi , Giraudo ……. Et que bon nombre d’entre-vous utilisent en parfaite illégalité sur la route rappelons-le .

L’huile de qualité est préconisée pour réussir un bon rodage, inutile de faire des économies « bout de chandelle » sur l’huile, une fois que vous aurez serré , les pièces à racheter seront autrement plus chères .

Il faut toujours garder à l’esprit que plus le rodage est long , au mieux c’est .


  ->Pour :

-des segments neufs : 50 kilomètres

-un bloc moteur neuf : 500 kilomètres

-un piston neuf et des segments neufs : 150 kilomètres

-un kit cylindre-piston monosegment : 150 km,remplacement du segment,et encore 50km





Le secret d'un bon rodage, qu’il soit total ou partiel repose sur la prise de tours qui doit être limitée au maximum.
Il est donc Hors de question de parler en km/h.
A 3000 rpm, vous pouvez être à 50km/h comme à 80 Km/h, du moment que votre vario est bien réglé.
Vous vous dites, dans votre tête, un rodage à 80 est autrement plus intéressant qu'à 50 ....... Vrai mais à une seule condition : les tours que vous ne devrez pas faire prendre à votre moteur.
C'est pour ça que vous règlerez votre variateur relativement lourd de façon à rester le plus bas possible dans les tours.

Régler votre variateur assez lourd vous fera perdre en accélération (logique puisque le moteur ne monte pas dans les tours).
En gros, votre moteur mettra plus de temps pour atteindre sa vitesse de pointe (qui sera accrue, soit dit en passant) mais vos RPM seront assez basses pour faire votre rodage correctement.


Une fois le bon gicleur trouvé,gardez-le,inutile de l’augmenter démesurément,ça ne servira qu’à encrasser votre moulin en revanche, régler votre carburation un peu plus riche car un léger excès d’huile apportera une meilleure lubrification de l’ensemble et le surplus de mélange tapissera la chambre de combustion diminuant ainsi la température du moteur.

A l’inverse, un excès trop important d’huile fera surchauffer le moteur.
Inutile également de brider le moteur en lui mettant un carburateur plus petit ou un pot d’origine si vous avez un « kit » . une fois que votre moteur tourne et est bien réglé, roulez donc comme expliqué ci-dessus en faisant une pointe tout les 100 kilomètres sur une distance de 300-400m histoire de le décrasser et d'habituer les pièces à tourner plus vite que pendant le rodage.

Le rodage terminé, il est conseillé de décalaminer le pot de détente si vous en avez un.C’est pour vous,ce n’est pas obligé et ça n’influera que très peu sur vos performances .(décalaminer un pot d'origine ne servira strictement à rien).

Continuez de tourner avec votre pourcentage d’huile habituel.Je rappelle qu’il suffit d’une fois ou le mélange sera mal fait pour serrer un moteur bien rodé.


   

Choisir une huile de qualité dans tous les cas,c’est l’assurance de ne pas avoir de problèmes à cause de la lubrification par la suite.


on distingue 3 types d’huile :


-L’huile minérale : 100% naturelle,elle est la plus agressive, elle facilite l’usure des pièces et reviens donc à un « rodage express » donc pas conseillée dans le cadre du rodage .


-L'huile de synthèse :comme son nom l'indique,100% crée par l'homme à base de produits bien chimiques,elle est toutefois conseillée pour les moteurs à hauts régimes. En effet, les lubrifiants de synthèse brûlent mieux et plus rapidement tout en produisant moins de gazs résiduels. De la même manière, une meilleure combustion réduit les risques de dépôt dans le système l’échappement et sur le piston, ce qui évite une usure prématurée du moteur et les risques de serrage. Entre-autres, elle réduit les émissions polluantes de près de 50 pourcents.

-L’huile de semi-synthèse : compromis entre l'huile minérale et l'huile de synthèse. Ces huiles sont généralement constituées d'une majorité d'huile minérale et complétées par de l'huile de synthèse. Moins chères que des huiles de synthèse, elles assurent une lubrification légèrement moins efficace que les huiles de synthèse mais bien meilleure que les huiles minérales, et brûlent mieux (donc moins de fumées et de dépôts de calamine). Elles sont suffisantes pour la plupart des kits du commerce.




                        -Le prix d’une huile n’est pas témoin de sa qualité.



   Les huiles de grande marque sont préférables :

-Castrol

-Yacco

-Igol

-Motul

-Total

-Avia

-Silkolène

-Malossi

-………

Les huiles « bling-bling » dans le style "Ipone" saveur fraise et autres sont plus à mettre sur la chaine que dans votre mélange.delà à dire que c'est de la camelote non mais savoir ce qu'on met dans son mélange.
La pub faite autour de ces produits n'est encore pas synonyme de qualité.

A éviter également les huiles "Super U, Carrefour" etc......

Pour les pourcentages :

-   2 % pour la synthétique
-   3 % pour la semi-synthétique
-   4 % pour la minérale


Ces valeurs sont des valeurs normalisées. Cela ne veut pas dire qu'il faut en mettre le double, mais sachez qu'1 % de plus n'est souvent pas de trop : ça n'encrasse que très peu le moteur et sur une très longue durée, et le moteur tiendra plus longtemps.
Il est utile d'augmenter légèrement le pourcentage d'huile (en plus d'avoir une huile de qualité) lorsque vous faites souvent de longs trajets à pleine charge, et/ou lorsque vous avez un moteur très poussé.

Enfin, sachez que toutes les huiles vendues en France obéissent obligatoirement à plusieurs normes, donc oubliez les préjugés du genre "Cette huile est merdique". Utilisées dans de bonnes proportions et raisonnablement (en fonction du moteur), aucune huile ne vous fera serrer. Ce ne sont pas les huiles bas de gamme qui sont pourries, ce sont les huiles de marques qui sont meilleures. Comprenez que c'est totalement différent.



By 103d

avec la préçieuse aide et accord de -Padgazole
                                                   -Kronembourg
                                                   - RRD
                                                   - Space

Un grand à eux
Créaction site web
Créer site internet gratuit | Créer site perso | Admin
Partenaires du site :